CLSPD (Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance)

En 1984, la Ville s’était dotée d’un CCPD (Conseil Communal de la Prévention de la Délinquance) qui est, à présent, remplacé par un CLSPD officiellement installé le 18 mai 2006.

La tranquillité publique et la sécurité publique constituent un élément essentiel dans la politique conduite par la municipalité.

La constitution des groupes thématiques montre la volonté de la Ville de traiter les phénomènes de délinquance très en amont et de manière très transversale.

 

La création du CLSPD a permis de re-dynamiser et de formaliser le partenariat sur les questions relatives à la prévention, à la sécurité, à la tranquillité publique mais aussi au soutien à la fonction parentale, à la descolarisation des plus jeunes, à la réussite éducative.

Cette instance a aussi pour objectif de rendre plus performante l’action de la Police Municipale et Nationale et d’améliorer la prévention de la délinquance.

Le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance est un outil de concertation, d’échange et de partage d’information entre la Ville et les services de l’Etat, du Conseil Général, les bailleurs et les transporteurs publics et privés.

 

Le Maire est l’animateur – coordinateur du CLSPD. A ce titre, il est informé de l’évolution de la délinquance sur son territoire.

Grâce à cette instance, la question de la prévention de la délinquance est abordée par une approche qui se veut, dans un premier temps, globale puis qui se décline sous forme de thématiques.

Aujourd’hui, le CLSPD est composé de prés de 60 membres.

 

Il existe au sein de cette instance 4 commissions thématiques qui se réunissent régulièrement et sont déclinées comme suit :

  • Sécurité et tranquillité publique

  • Education Enfance – Jeunesse

  • Soutien à la fonction parentale

  • Prévention précoce dans le cadre de la veille éducative

 

Ces commissions alimentent la réflexion et proposent des modes de traitement et d’interventions spécifiques.

La Ville ne souhaite pas focaliser sur une poignée de délinquants et associer paupérisation et délinquance, c’est pourquoi la philosophie de ce dispositif porte sur « le bien vivre ensemble dans sa ville ».